Pour voir nos solutions simples, choisissez une option ci-dessous:

Connexion

S'inscrire

Le plastique dans la cuisine

Les objets en plastique font partie intégrante du quotidien. On les trouve partout – au travail, à la maison, à table. L’utilisation très répandue des matières plastiques ne les rend pas plus sécuritaires pour autant.

La simple mention du plastique évoque un très vaste gamme de solides synthétiques ou semi-synthétiques, notamment le nylon, le PVC, le polystyrène et le polycarbonate. Les dangers liés à l’utilisation du plastique dans la cuisine tiennent à son mode de fabrication. En général, les matières plastiques sont fabriquées à partir de pétrole brut et de gaz naturel. Elles sont souvent modifiées avec des additifs chimiques pour leur donner couleur, texture, résistance et flexibilité. Bon nombre de ces additifs chimiques toxiques imitent des substances de l’organisme humain, ce qui les rend encore plus dangereux. Il se produit une dissolution des toxines du plastique avec le temps, un processus qui est accéléré par le réchauffement, la cuisson au micro-ondes, les lavages répétés avec des détergents puissants, les éraflures et le fendillement, ainsi que le contact fréquent avec des aliments gras ou huileux.

Parmi ces toxines inquiétantes, citons le bisphénol A (BPA) présent dans des objets en plastique rigides. En plus d’avoir établi un lien entre le BPA et des troubles neuraux et comportementaux chez les nourrissons, on a aussi montré qu’il imitait l’œstrogène, augmentait la résistance à l’insuline et entraînait l’inflammation chronique et le risque de maladie cardiaque. Même si le bisphénol A a été exclu de la fabrication des biberons, il est toujours présent dans les bouteilles d’eau réutilisables. Il faut éviter celles qui portent le code de recyclage 7, à moins d’une indication claire qu’elles sont exemptes de BPA. Comme les flacons et canettes en aluminium sont souvent enduits de BPA, il est préférable de choisir des bouteilles en acier inoxydable.

Pour vous protéger des dangers du plastique, il faut en premier lieu vérifier les codes de recyclage et vous renseigner sur les matières plastiques, surtout celles utilisées dans la cuisine. Le code de recyclage – que l’on trouve à la base des bouteilles ou contenants en plastique – est très révélateur. En plus des objets affichant le code 7, il faut éviter ceux renfermant du PVC (code 3) et du polystyrène (code 6). Règle générale, les codes de recyclage 1, 2 et 4 indiquent que l’objet est sécuritaire mais d’une durée utile limitée.  Le code 5 indique la présence de polypropylène, reconnu comme le plastique le plus sûr à utiliser par l’humain.

Les solutions de rechange aux contenants et bouteilles en plastique sont faciles à trouver. Les plats en verre utilisables au micro-ondes et résistants à la chaleur – de type Pyrex – et la céramique sont d’excellents substituts.1 Plus difficiles à repérer, les matières plastiques naturelles et biodégradables, fabriquées notamment à partir des fibres de canne à sucre et du maïs, sont utilisées dans le commerce; on pourrait cependant en trouver bientôt plus facilement à des fins d’usage domestique pour conserver la nourriture.2

De toute évidence, il n’est sans doute pas possible de changer tous vos contenants d’un seul coup. Si vous devez utiliser des plats en plastique dans l’immédiat, évitez de les laver avec un détergent fort et de les utiliser à température élevée – bref, lavez-les à la main et ne les mettez pas au micro-ondes.